• n-ego

Une ex-agente de la CIA vous apprend à repérer un mensonge

Dernière mise à jour : 6 mai


Il est important de savoir si une personne ment.

« Lorsque je parle de mensonge, je parle de toute la gamme des mensonges, depuis le petit mensonge anodin…jusqu’au vrai gros mensonge flagrant. »

Tous les mensonges ne sont pas anodins. Certains sont importants et lourds de conséquences


Crédit : Taras Chernus



Pour repérer une supercherie, portez attention au débit de parole de votre interlocuteur et à toute une gamme de comportements

Le comportement et les mots de votre interlocuteur peuvent servir à évaluer l’exactitude de la réponse. Le rythme de la réponse et la gamme de comportements provoqués par la question en sont de bons indicateurs.

« J’intègre des pauses entre mes questions et la réponse. Je le fais pour introduire un léger sentiment d’inconfort. »

Si quelqu’un vous ment, un ensemble de comportements trompeurs signale que l’interlocuteur élabore d’avance sa réponse.


Les réponses qui sont de toute évidence véridiques tiennent parfois de la manipulation – n’en tenez pas compte.

Des réponses honnêtes à certaines questions tentent de vous convaincre de la bonne foi de la personne.

En plus des indices verbaux, taper du pied ou cligner des yeux sont des indices non verbaux qui devraient éveiller des soupçons.


L’agressivité est un signe de tromperie.

L’agressivité, la colère sans raison valable ou encore l’accusation d’un tiers dissimulent une tromperie.

« Chaque fois que se produit de l’agressivité, toute sorte d’attaque, cela montre un niveau anormal d’inquiétude. »


Credit : Daniels Joffe


Le visage et les mains d’une personne peuvent indiquer si elle tente de dissimuler la vérité.

Se toucher les oreilles, le nez ou encore le visage sont des indicateurs de stress. Les mouvements des mains et du visage montrent si une personne vise à tromper son interlocuteur ou pas. En ajustant leurs vêtements ou leur coiffure ou en regardant l’heure, ils cherchent l’aisance et le bien-paraître pour se préparer à mentir.


Réf. : Ancienne experte en sécurité de la Central Intelligence Agency (CIA), Susan Carnicero est diplômée d’un master en formation et en psychologie judiciaire

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout