• n-ego

Maîtriser la collaboration - Démocratiser la discussion, non les décisions

Pour un travail de groupe plus agréable et productif :



Les problèmes les plus difficiles doivent être résolus par des équipes.


L’outil idéal pour résoudre des problèmes difficiles est la collaboration. On peut la définir comme un groupe diversifié de personnes responsables d’un résultat.

Bien que la dynamique interpersonnelle soit souvent confuse, le nombre fait la force et la diversité d’opinions réduit les risques et élimine les angles morts. L’important est de résoudre un problème spécifique.


« Si tu veux aller vite, vas-y seul, mais si tu veux aller loin, alors il faut y aller ensemble. » Auteur inconnu

Toute collaboration bien conçue et correctement structurée comporte les rôles suivants :

  • Le navigateur : établit la direction et le rythme de la collaboration.

  • Le conducteur : vise à ce que tout le monde se concentre sur les solutions possibles.

  • L’historien : consigne ses découvertes ainsi que les activités du groupe.

  • Les critiques : ils évaluent les concepts du groupe et définissent des restrictions qui renforceront ces idées.

  • Le facilitateur : se concentre uniquement sur le processus pour faire avancer les choses intelligemment.

Les principaux acteurs de la collaboration amènent les solutions et pour y arriver tous les membres du groupe collaboratif doivent se faire confiance.

En plus des relations interpersonnelles, le succès d’une collaboration dépend entre autres des lieux physiques ou virtuels où elle se déroule. Le lieu doit être choisi avec soin et convenir à tous.


Toutes les initiatives de collaboration exigent une planification et une structure rigoureuses.



Les objectifs doivent être clairement définis et la meilleure approche consiste à partir de chaque objectif et de chercher les meilleures possibilités pour l’atteindre.

Après un examen complet de toutes les idées abordées pendant le processus collaboratif, il est temps de choisir celle qui constitue la meilleure option pour résoudre le problème.

Dans toute collaboration, il est permis de trouver des solutions novatrices mais la décision finale revient à une seule personne et non au groupe.


L’idée est de démocratiser la discussion, non les décisions et ce sont les utilisateurs finaux qui, en toute fin, doivent être ciblés par la collaboration.

À la fin du processus, les avis divergents ainsi confrontés auront permis aux différents acteurs de vivre une expérience très enrichissante.


Ref.: Mastering Collaboration, Make Working Together Less Painful and More Productive, Gretchen Anderson, O'Reilly, 2019


#collaboration #résoudredesproblèmes #planification #structure #meilleureapproche #démocratiserladiscussion

#influence #ego #negociateur #negociation #negocier #humain #accord #entente #paix #winwin #gagnant #facilitateur #médiateur #succès #centrequebecoisdenegociation #negociation4.0 #quebec #canada

5 vues0 commentaire